C'pas près d'changer

by Les Chiens De Ruelles

supported by
subscribers:
/
  • Immediate download of 14-track album in the high-quality format of your choice (MP3, FLAC, and more), plus unlimited streaming via the free Bandcamp app.

     $10 USD  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.
03:03
6.
7.
04:04
8.
9.
03:27
10.
03:25
11.
12.
02:51
13.
14.
04:29

credits

released 17 March 2014

Ç'pas près d'changer - Les Chiens de Ruelles

Oli : guitare, voix
Dominique : guitare, banjo, voix
Luk : harmonica
Sénin Portequoi : charango, banjo, voix
Gab Séguin : contrebasse, voix
Babar : washboard, guimbarde

Enregistrement, mix, mastering, prise de son et réalisation
par Le Son de Baril (Jubidaya Michon & Thomas Hirsch)
Illustrations et infographie par Jorel Mayer (jorelmayer@gmail.com)

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist
Track Name: Festival du toxico
Festival du toxico

Check le dude l'aut’ bord d'la rue en train de tanguer
s'tu moé ou y'é fucké raide pour moé son chèque vient d'passer
Bienvenue au Festival du toxico du quartier
C'est vrai, ça arrive une fois par mois, mais t'es mieux d'être ben attelé
Y'a d'la file partout, comme si c'tait des fils barbelés
Pis essaie pas d'en sauter un tu risques d'être mal amoché
Y'a d'la crowd din rues, sont déjà avancés
Y'é même pas midi et demie pis c'est pas prêt d'arrêter
Y'a les bouteilles qui s'accumulent, les bags en train de s'vider
Pis ça fume clope près clope en train de dire <<ça va changer >>

Ça fait des beaux projets en train d'vider un autre bag
En train de s'faire une trace de chemin d'fer comme si c'tait juste une blague
Ça parle de chars pimpés, de horsepower pis d'mags
Pis de vies rêvées, d'cinq étoiles, comme un millionnaire à Prague.
Mais c'est bin trop loin, pis c'est pas dans leur moyen.
Pis j'pense même si ça l'était, c'est vrai qu'icitte y sont ben
Fak ça s'cante su' l'couch, un trois pofs passe sur un joint
Pis ça attend la livraison d'broue du dépanneur du coin
Mais une vie de roi une fois par mois c'pas trop demander
Quand tu l’sais qu'les bigshot en cravate le font à l'année

R'garde le gars l'autre bord d'la rue en train de s'la peter
Dans sa brandnew Mercedez Benz pis son Iphone de l'année
Y chiale su’l'punk à chien downtown en train de quêter
Mais ça i’ file un vieux deux, ça y dit veux-tu danser?
Pis ça pitche plus de piastres, ça veut voir plus de moves
Parce que le bonhomme y'en a en masse pis l'autre Bum y'a pas d'groove
Ça en pitch encore, ça veut pouvoir rire à mort
Pis ça en drop deux, trois autres avant de se r'virer d'bord
Mais faire rire de soi, c'est pas trop déplacé
Quand tu sais qu’nous autres, on rit d'eux autres à l'année.

Fa'qu'écoutes le dude l'autre bord d'l'écran en train d’chialer
S'tu moé ou y dit d'la marde pis l'monde est hypnotisés
Ça fait des fausses nouvelles, ça parle de stars préfabriquées
Pis y'a même une ligne ouverte si ça t'tente de commenter
Sa maison Bonville que madame-Chose vient d'gagner
Su'é inondation à même place, à même date chaque année
Au HABS de leur chance de ramener la coupe Stanley
J'tu tout seul, ou bin on en a rien à crisser
Mais manger d'la marde des fois, c'est pas trop déplacé
Le problème c'est qui nous en font manger à l'année

R'garde-moi dude, din yeux, t'sais, j'ai rien d'un messie
J'apporte pas la bonne nouvelle, J'fait d'la doppe aussi
On fouille din poubelles, pis on boit du vin cheap
Heureusement, y'a l'SoulKitchen pis sa community
Eux autre y brassent d'la broue au lieu d'brasser d'la marde
Pis ça fait un tintamare au lieu d'faire un vacarme
Ça mélange les styles, ya jamais trop d'drames
Pis y'a des beaux bonhommes, pis y'a de la belle madame
Ouais... Gueuler nos problèmes pis rire pour un rien
C'est surement pour ça qu'icitte nous-autres, on est bin